Les azurés 

De la famille des Lycaenidae

Argus bleu
De son vrai nom : polyommatus bellargus
D'une envergure de 25 à 30 mm, l'argus bleu est le plus commun des azurés. Il a les ailes bleu violet chez le mâle. Elles sont brunes avec 4 à 5 lunules orange près des marges et à reflets violets plus ou moins visible chez la femelle.
L'adulte est peu farouche, il se pose fréquemment sur les plantes basses, d'avril à octobre. Il y a une seule génération par an au nord du pays, 3 au sud et 2 partout ailleurs.
La chenille se nourrit sur diverses petites fabacée mais aussi la Luzerne et les trèfles et les ononis. Elle vit en fin de croissance dans les fourmilières

 

Argus frèle 

De son vrai nom : cupido minimus
D'une envergure de 18 à 22 mm, il est le plus petit de tous nos lycènes. Ses ailes sont brun sombre, souvent suffusées de vert-bleu pâle irisé chez le mâle. Le revers est gris-bleu pâle, orné de petits points noirs cerclés de blanc.
Il habite les pelouses calcaricoles, les versants ensoleillés et les carrières, surtout dans les régions accidentées. Il vole d'avril à juillet.
La chenille est blanchâtre, indistinctement maculée de brun pâle. Elle se développe sur les fleurs de l'anthyllide vulnaire.

 

Demi-Argus 

De son vrai nom : cyaniris semiargus
Vol durant les mois de mai et juin et août et septembre, avec une émergence isolée en octobre.
Il vit dans les terrains fleuris, souvent humides, les prairies de fauches, les broussailles et les clairières.
Les œufs sont pondus sur les fleurs que les jeunes chenilles consomment avec l’hivernage, après lequel les feuilles sont dévorées. L’accord de l’ornementation de la chenille avec sa plante-hôte est frappant, ce qui suggère une dépendance profonde avec celle-ci.

 

Azuré petit porte-queue 

De son vrai nom : lampides boeticus
Vit dans les friches ensoleillées, les cultures, les parterres des villes.
Les chenilles consomment surtout les semences de fabaceae. Elles sont parfois nuisibles aux cultures.