Bourdons 

Bourdon terrestre : 

De la famille des apidae
De son vrai nom Bombus terrestris, appelé également bourdon cul blanc.
Mesure entre 24 et 28 mm
Il vit dans les bois clairs et les milieux ouverts.
On rencontre la femelle dès le printemps, les ouvrières plus tard.
Les sexués vivent en automne mais seules les femelles hivernent.
Il butine les fleurs. Leur nid est souterrain, souvent dans un vieux terrier de mulot, il peut abriter de 300 à 600 ouvrières.

 

Bourdon des champs

De la famille des apidae
De son vrai nom Bombus agrorum
Mesurant entre 14 et 18 mm.
Caractérisé surtout par son thorax roux même s’il y a de nombreuses variations dans la coloration.
Le bourdon des champs fait des nids souterrains.
On le croise du printemps à l’automne.
Les bourdons jouent un rôle important comme pollinisateurs des fleurs, surtout du trèfle.
Bien qu’ils aient un aiguillon, ils ne piquent que s’ils se sentent directement menacés.

 

Bourdon des pierres

De la famille des apidae
De son vrai nom : bombus lapidarius
Mesure de 20 à 25 mm
Caractérisé par sa coloration noire sauf le bout de l’abdomen roux vif.
La femelle hiverne et se montre au début du printemps sur les fleurs, même par temps couvert.
Le nid est sous terre. La femelle y place des amas de pollen et nectar sur lesquels elle pond un œuf et qu’elle entoure de cire.
La larve se nymphose dans un cocon ovoïde qui servira ultérieurement à stocker de la nourriture.
Les petites ouvrières s’occupent de l’entretien.
Les sexués éclosent en automne, s’accouplent mais seules les femelles hivernent.