Flambé 

De la famille des Papilionidae
De son vrai nom : iphiclides podalirius
Grande espèce d'une envergure de 70 à 90 mm,  les ailes du flambé sont blanc jaune, le bord apical marginé de noir et traversées par six bandes noires rétrécies vers l'arrière. Les ailes inférieures sont blanc jaune également, marginées de noir près de l'abdomen et traversées aussi par deux bandes noires rétrécies en arrière. Leur apex est marginé de grosses lunules bleues auréolées de noir et il est prolongé par une queue plus longue que chez le Machaon.
La chenille, en forme de limace de 40 mm de long, est verte, parcourue d'une ligne jaune longitudinale dorsale et flanquée de points orange vif et de raies jaunes. Elle est visible de mars à mai, se nourrit sur diverses Rosacées communes, comme le prunelier, l'aubépine, mais aussi des espèces cultivées, comme les pruniers ou les cerisiers.
Dans le Nord et en altitude, il y a une génération par an, entre avril et août. Partout ailleurs, il y en a deux, une printanière, de mars à juin, et une estivale, de juillet à septembre.
Le flambé vit dans les prairies bocagées, les friches, les bois ouverts, les jardins et jusqu'à 1 800 m d'altitude.