Hespéries 

De la famille des hesperidae

 

Hespérie du dactyle, de son vrai nom : thymelicus linoela
Vole de mai à août en émergence prolongée.
Elle habite les lieux fleuris avec des hautes herbes, les clairières, les prairies subalpines et alpines. Elle partage presque toujours ses habitats avec l’hespérie de la mauve.

 

La sylvaine, de son vrai nom : ochlodes faunu
D'une envergure de 30 mm environ
L'adulte vole de mai à septembre.
Au repos, cette espèce maintient ses ailes antérieures en position un peu atypique pour une hespérie : assez relevées verticalement. Elle habite les prairies, les friches, les bords de routes, en montagne jusqu'à 2 500 mètres d'altitude partout en France. La chenille est verte, avec une ligne jaune sur les flancs et la tête noire. Elle vit sur des graminées communes et se tient dans un fourreau de feuilles maintenu par de la soie le jour le se nourrit la nuit. C'est à ce stade, et toujours dans ce fourreau, que le papillon passe l'hiver.

 

Le plein chant, de son vrai nom : pyrgus alveus
Vole de fin juin à mi-août, selon la localité et l’altitude.
Vit dans les lieux secs ou humides, fleuris, les clairières, les vallons abrités en zone subalpine.
Elle hiverne à l’état de chenille

 

Hespérie de la mauve, de son vrai nom : pyrgus malvae
Elle vole  soit de mai à début juillet, soit d’avril à début juin et de fin juillet à août, selon les localités et l’altitude.
Elle vit dans les lieux herbus et fleuris.
Elle hiverne à l’état de nymphe

 

La bande noire, de son vrai nom : thymelicus sylvestris
La bande noire ressemble beaucoup à l’hespérie du dactyle, mais elle est généralement plus grande. Au recto, les nervures ressortent d’ordinaire moins en noir.
Elle vol de mai à août.
Elle habite les clairières fleuries, les broussailles herbues, les talus des routes, les friches…
Les œufs sont pondus en petits groupes, l’œuf étant nettement plus rond que celui de l’hespérie du dactyle.
Elle hiverne à l’état de chenille dans un cocon fixé à une feuille de graminée.
Pour pondre, les femelles s’attardent et peuvent prendre 1à 15 minutes pour inspecter la plante hôte avant de déposer les œufs.

 

Le point de Hongrie, de son vrai nom : erynnis tages
Son vol dépend de la localité, de l’altitude et de la saison. D’ordinaire de début avril à fin août.
Les années favorables, on observe une seconde génération.
Elle vit dans les friches sèches ou plus humides, souvent sur le calcaire.
Les œufs orange sont pondus isolément à la face supérieure des feuilles.
Les chenilles se nourrissent dans une structure en cage ouverte mais robuste formée de feuilles avec des soies.
Elles hivernent matures parmi les feuilles de la plante hôte, resserrées avec des soies, puis se nymphosent dans l’hibernaculum au premier printemps