Machaon 

De la famille des Papilionidae
De son vrai nom : papilio machaon
Grand papillon, d'une envergure de 75 à 90 mm, le Machaon a les ailes antérieures et postérieures jaune clair, la partie basale antérieure, ornée d'une grande tache noire.
L'apex des ailes postérieures est marginée de grosses lunules bleues coalescentes auréolées de noir, qui forment une bande bleue continue.
Il est prolongé par une courte queue d'où le nom de "grand porte queue" donné parfois à cette espèce.
L'adulte vole avec vivacité. Il peut planer par intermittence, mais il se laisse facilement approcher lorsqu'il butine.
En montagne, il y a une génération par an en été. Partout ailleurs, il y en a deux, une printanière, de mars à juin, et une estivale de juillet à septembre.
Il habite les prairies bocagées, les friches, les bois ouverts, les jardins, jusqu'à 2 200 m d'altitude.
Le machaaon est encore commun au sud, mais en régression au nord de la Loire.
Les pesticides utilisés dans les cultures, mais aussi (et peut-être surtout)) répandus dans les petits jardins et les haies des zones résidentielles, le menacent directement.
Le fauchage systématique des bords de routes exerce peut-être aussi une influence négative sur ses populations dans la mesure où les carottes sauvages y abondent habituellement.
La chenille qui mesure jusqu'à 50 mm de long est très typique à maturité. Certe rayée de noir et parsemée de points rouges.
Elle se nourrit sur diverses apiacées (ombellifères) communes, comme la carotte sauvage ou le fenouil.