Les piérides 

ette vaste famille, bien représentée en Europe, contient plusieurs espèces très communes et aisément reconnaissables, ainsi que des migrateurs bien connus : Le soucis, le marbré vert, la piéride du chou.
Le dimorphisme sexuel est d'ordinaire bien marqué.
Les chenilles de quelques espèces ont une ornementation cryptiques, tandis que d'autres ont une livrée brillante aposématique. Celle de la piéride du chou et de la piéride de la rave, deux ravageuses des choux illustrent les deux formes extrêmes de stratégie de survie larvaire.

 

Après plusieurs tentatives infructueuses, je renonce, pour l'instant, à classer les piérides...
Du choux, de la rave, de la moutarde... et j'en passe... les dissemblances sont trop vagues pour mes connaissances limités.
Celui qui veut s'y essayer et bien sûr plus que bienvenue !