On pourrait croire en regardant cet étalage de savoir mis ainsi à ma disposition que je ne pourrais plus faire d'erreur ! Et moi-même, naïve, je l'ai cru un instant... un très court instant.  

En vérité, le monde de l'infiniment petit est infiniment vaste et il est si facile de s'y perdre pour quelques détails. 

Ainsi, j'ai fait de mon mieux, je n'ai traité aucun insecte à la légère, mais j'ai fait des erreurs, je le sais d'autant mieux que je passe mon temps à tenter de les corriger ! 

Si je prends la peine de préciser cela, c'est pour deux raisons. 

Tout d'abords pour ceux qui, novices comme moi, voudraient se servir de mes indications. Je les encourage à toujours vérifier mes dires, à ne pas les prendre pour certitude ! 

Et ensuite pour ceux, et ils sont nombreux, qui en savent plus que moi. Ne pas taper s'il vous plait ! ça ne sert à rien, si ce n'est qu'à me blesser. 

Plutôt qu'un mail incendiaire, un gentil message pour m'aider à corriger mes erreurs ! c'est en tous points plus constructif, non ? 

  

Et pour finir, je précise que toutes les photos de ce site ont été prise par moi, sauf quelques-unes qui illustrent certains articles techniques. Je les met disposition à quiconque en a l'utilité, sauf si c'est à caractrère lucratif bien sur. 

Ce serait gentil de citer mon nom et de faire un lien vers ce site, mais ce n'est pas obligé. J'aime l'idée du partage gratuit. En tous points gratuit ! 

  

 

  

                                                     Valérie 

Les jours se sont suivis, les semaines, un été tout entier, et puis deux, et voilà que je me trouvais forte de centaines de photos, peut-être des milliers, toutes bien au chaud dans mon ordinateur. 

J'ai pensé alors que le Net serait le support idéal pour leur faire prendre l'air.  

Mais voilà, qui dit Net dit lecteurs et je ne pouvais pas me permettre trop d'erreurs au niveau des classifications. Comme je n'avais pas juste envie de poser des photos anonymes, mais de créer une rencontre entre un lecteur et un animal, j'ai pris la peine de me renseigner, tout d'abord via le Net, puis par quelques livres que je me suis procurés. 

Après m'être fait les dents sur un petit guide pas si mal que ça : "Insectes" de Heiko Bellmann aux éditions Artémis, je me suis offert la collection des guides du naturaliste, des petites merveilles, une source inépuisable de savoir ! Il y a même un cd des chants des sauterelles, des criquets et des grillons dans le guide qui leur est dédié. 

Juste à côté de chez nous se trouve un étang, les pêcheurs s'en emparent les dimanches et jours de fête, mais le reste de la semaine, j'avais le sentiment qu'il n'était là que pour moi. 

Un étang et à ses coté un champ et une forêt. Tout ce qu'il faut pour aller à la rencontre d'une faune extraordinairement variée. 

Il faut bien le dire, avant cela j'étais plus dérangées par les insectes qu'autre chose, certains d'entre eux allaient jusqu'à me terrifier. 

l'été de mes 44 ans, je me suis offert le sublime lumix DMC-FZ28, léger, maniable, et doté d'une fonction macro-photo. 

J'ai toujours aimé faire des photos même si je n'ai jamais eu de talent particulier, je faisais, comme beaucoup, des photos de famille ou à l'occasion de voyages. 

Mais voilà que forte de la fonction macro de mon tout nouvel ami, l'envie me prend de partir à la rencontre de l'infiniment petit, de ce qui était là depuis toujours à mes cotés sans que je prenne la peine de le regarder vraiment. 

Valérie Gay-Corajoud 

Enthomologue amatrice qui en est venue à se passionner pour la vie des insectes par le biais de son tout nouvel appareil photo. 

Auteure, formatrice dans le monde de l'autisme,  

vous pouvez me retrouver sur mon site  

valerie.gay.corajoud.free.fr