Sympetrum  

Sympétrum  jaune, de son vrai nom : sympetrum flaveolum
Vit dans des eaux peu profondes, riches en végétation, qui se réchauffent rapidement, voire s’assèchent durant l’été comme  les dépressions et les prairies inondables des marais, les bords des lacs.
Son vol est légèrement plus lent et plus papillonnant que la majorité des autres sympetrum.
La femelle pond dans des endroits plus secs que les autres sympetrum.
Période de vol de fin mai à octobre, parfois plus tard, avec un pic en août.

 

Sympétrum à nervures rouges, de son vrai nom : sympetrum fonscolombii
Mesure entre 33 et 40 mm.
Vit près des eaux stagnantes et chaudes, souvent peu profondes, pauvres en végétation telles que les mares et les étangs des carrières, les sablières, les mares récemment creusées et les lagunes côtières.
Les mâles sont plus territoriaux que les autres sympétrum. Ils occupent un perchoir d’observation d’où ils entreprennent de longs vols au-dessus de l’eau, passant plus de temps en vol que posés.
Les femelles pondent au-dessus de l’eau libre.
Leur cycle est différent des autres sympetrum.
Les œufs se développent rapidement après la ponte sans diapause hivernale. Ils sont observés toute l’année en zone méditerranéenne, bien que rare de décembre à février.
Les migrations vers le nord ont lieu à partir de fin mai.
La génération suivante émerge mi-août et vole jusqu’en novembre

 

Sympétrum sanguin, de la famille des sympetrum
De son vrai nom : sympetrum sanguineum
D’une taille allant de 34 à 39 mm.
Les mâles se reconnaissent facilement par leurs pattes entièrement noires et leur abdomen rouge-sang, légèrement épaissi en massue.
Vit dans tous types de milieux aquatiques riches en végétation mais évite généralement les rivières courantes et les eaux acides.
Il vole à partir de début juin jusqu’à novembre, avec un pic en août.